Written by Forme

Publié le dans la rubrique Forme

5 aliments à ne plus manger pour limiter la naissance de son bidon

Pour avoir un ventre plat, garder ses abdos, ou encore éviter de les perdre, il n’y pas 36 solutions, certains aliments ou plats sont à bannir, voici la liste.

A l’approche de l’été, on a toujours peur de ne plus rentrer dans son maillot, ou d’avoir un petit bidon qui ruinerait nos photos de vacances.

Voilà cinq aliments à rayer de la liste de vos courses, pour éviter cette mésaventure :

Les sodas
Qui n’aime pas se désaltérer avec une bonne boisson gazeuse bien fraiche ? Après un effort, ou lors d’un barbecue entre potes, sachez qu’un verre innocent de soda (même light) contient environ 33 morceaux de sucre.

Les pâtisseries et les viennoiseries 
On ne résiste pas à un éclair gourmand, où autre douceur qui nous rendrait complètement baba, mais tout ça le plaisir passé, va aller se stocker directement dans de nouveaux capitons, dissuadées ?

Les sandwichs et les hamburgers
Pas le temps de préparer un repas gastronomique équilibré, débordée vous avez oublié de déjeuner au boulot, vous rattrapez ça avec un menu tout prêt ce soir, ces frites et cette mayonnaise n’arrangeront pas vos affaires.

Popcorn/chips/glaces/chocolat
Tout ce qu’on adore manger dans une salle de cinéma, ou dans un parc d’attraction, ou simplement pour faire passer une rupture difficile, est l’ennemi juré d’un ventre plat, et d’un postérieur sans débordement.

La pizza
Celle qu’on adore commander aussi vite rentrés, avachis sur le canapé, à manger seul(e) ou entre amis, la légendaire pâte qui nous vient de l’Italie, bien grasse et décorée selon nos envies, a le don de remplir notre estomac à court terme mais aussi nos fesses et notre bidon à long terme.

Pour lutter contre tout ça, ne mangeons ni trop gras, ni trop salé, ni trop sucré, consommons au moins 5 fruits et légumes par jour et marchons au moins 30 minutes, trois fois par semaine. Et oui, rester mince et en forme, c’est tout un programme !

Les regards posés sur vous en bord de mer, valent certains sacrifices, non ?